Rechercher
  • Karin TL

09.05.2022

Chère Moelle,


Voilà plus de deux ans et demi que l'on a découvert que tu étais hyperactive. Alors le Professeur Tournesol a pris les mesures nécessaires pour te shooter un peu. Et par la même occasion, me faire changer de vie et me mettre en version "ralentie". Au cinéma, les ralentis, ça va un temps... mais pas trop longtemps quand même ! Deux ans et demi au ralenti, perso je trouve que l'on donne un peu beaucoup trop dans la longueur. Depuis janvier dernier, Madame Superhumato a réussi à chasser mes douleurs nocturnes et ces sensations d'avoir les pieds qui brulent, qui transformaient chaque nuit en cauchemars. Mais, ma petite moelle à moi, tu ne voudrais pas, par je ne sais quel miracle, redevenir comme avant ? Non mais, tu imagines que maintenant si je passe une journée sans faire une sieste, je mets deux jours à m'en remettre ? Tu sais que mes mains me faisaient mal depuis pas mal de temps et que j'ai du, récemment, faire couper toutes mes bagues (Oups ! mes doigts sont tous nus maintenant... sauf quand je mets des pansements autour de mes ongles qui partent en cacahuètes) ?... Certes, ce ne sont que des détails. Certes, ma vie est quand même vachement belle, mais il y a des matins où malgré le soleil j'ai bien envie de te tordre le cou ! Et ce matin, c'est le cas. Ras le pompon de me lever fatiguée, d'avoir l'impression d'avoir enfilé une combinaison de plongée en plomb à la place d'un jean et d'un tee-shirt, de devoir déprogrammer mes envies de sorties,... Allez, ok... Tu as raison. Il fait vraiment très très très beau et j'emmerde les blouses blanches qui crieraient au fou en lisant cela : tout à l'heure, je vais faire une petite sieste dans une chaise longue au soleil (et sans crème solaire... je n'en ai jamais mis, je ne vais pas commencer à cause de toi !) et ça c'est un vrai petit bonheur que je sais désormais savourer - grâce à toi ! Bonne et jolie journée, ma petite moelle foldingue ! Karin

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Drôle de voyage qui me réserve encore des surprises. Encore et toujours. Jusqu'à quand... Il n'y a pas et n'y aura pas de limites. Vraiment jamais de limites à ce grand plongeon dans l'inconnu. Mais q

Aéroport de Saint-Denis de la Réunion. L'embarquement est pour bientôt, mais j'ai le temps de remercier ici ma moelle d'avoir déliré. La remercier car sans elle, je ne serais peut-être jamais venue ic

L'été s'envole. L'été s'efface... Un été qui fut joli, joyeux, sympa pour moi. Un été magique même, j'oserais dire ! Un été sans chimio. Peu à peu, mon corps a appris à respirer autrement. Plus librem