Rechercher
  • Karin TL

11 décembre 2019

« Tu t’es vu(e) quand t’as bu ? »

Ce slogan ne dira sans doute rien aux moins de vingt ou trente ans... Depuis hier, cette phrase ou presque m’obsède... Dans mon pays, en Thrombocytémie, ma version, c’est « tu t’es vue quand tu n’y crois plus ? »

... Je m’observe rétrospectivement ! Si, si, je vous assure que c’est possible et pas si compliqué que ça à faire...

Je rembobine le film, puis, confortablement installée, j’appuie sur start. Et, ô stupéfaction, le fameux film ne me plait pas, mais alors pas du tout de chez du tout. Sur mon écran, une nana qui baisse les bras, qui couine, qui pleure... Et tout ça car elle a mal. Car elle est fatiguée. Car elle s’essouffle en montant deux étages... Je rêve ! Non mais espèce de pintade (c’est mignon une pintade mais côté QI je ne suis pas sûre que ça vole très haut...), tu vas te secouer ! Il est trop nase ce film : on ne t’a pas dit que tu allais mourir, crever, passer l’arme à gauche. Non ! Tu dois juste vivre sans courir, sans faire mille et une chose à la fois, sans trop de stress, avec une sieste... Eh pintade, tu dois juste apprendre à vivre autrement ! Ce n’est pas si compliqué, si inhumain.

« Vivre autrement », ça veut dire VIVRE ! Et il n’y a rien de plus magique si tu sais sécher tes larmes, serrer les dents quand ça fait mal, rire quand une larme voudrait pointer son nez...

1 commentaire

Posts récents

Voir tout

9 juin 2021

Pause d'un instant... juste pour reprendre pieds. Tout débrancher et écouter de la musique. Celle que j'écoutais il y a tout ça d'années. J'avais 17 ans... et une moelle osseuse en pleine forme ! J'av

4 juin 2021

Quelle fut longue cette semaine... Demain, je mettrai le bouton sur pause... Heureusement. Ce soir, tout est lourd, bien lourd, trop lourd. Mes yeux se sont embués. Mes yeux ont pleuré. Cela ne m'éta

25 mai 2021

Pourquoi parler de ce voyage dans un drôle de pays qui n'existe pas ? Pourquoi partager ici cette expédition sans retour en "Thrombocytémie" ? Certains me qualifient d'impudique. Certains m'observent