Rechercher
  • Karin TL

12 mai 2020

Ça y est : la France est déconfinée... et truffée de cons finis. Ça me fait hurler. Rendez-vous au labo hier pour la traditionnelle prise de sang mensuelle... Une personne sur trois arrivait sans masque, version "on croyait que ce n'était que pour le train ou le métro..." Et les secrétaires de fournir gentiment - et gratuitement - un masque à ces cons. Des cons de chez cons, en condensé... S'ils viennent dans un labo, c'est qu'a priori, ils ne sont pas dans une forme olympique. Et sans masque, quand on est en kit, en ce moment c'est plus rigolo et nettement plus rapide pour finir entre quatre planches ! Qu'ils jouent avec leurs vies je m'en bats les c......s (qui ne sont que morales certes mais qui ont le mérite d'exister de la sorte !), mais ils jouent aussi avec la mienne, car mon immunité est plus faible que la vôtre, ils jouent aussi avec celle de ma Maman - alias super Grand-Ma, certes, mais qui n'est toutefois pas un perdreau de l'année !-. Ils jouent avec nos vies en permettant au Covid19 de se propager à nouveau. Et ça, ça me fait sortir de mes gonds. Inconscients, nombrilistes, égoïstes,..., autant de qualificatifs trop doux pour ces énergumènes. Beh, oui, quand je suis en pétard, je ne fais pas dans la dentelle !


Et ça me fait du bien d'être en colère. Mon neurone peut se focaliser sur d'autres choses que des questions à la noix. Ces derniers temps, les questions à la noix ont hanté mes journées et mes nuits, colorant tout en gris, en gris bien trop foncé. La Thrombocytémie essentielle, ce n'est pas comme un rhume ni une gripette. Même si j'ai trop souvent tendance à l'oublier. C'est un truc sérieux. Rare - ça c'est plus drôle et ça me plait beaucoup plus que d'avoir une maladie commune -, mais sérieux. Un machin qui est classifié comme "syndrome myéloprolifératif" (SMP) et qui peut tourner vinaigre si on n'a pas de bol... Un machin qui, aux États-Unis et au Canada, est classifié comme "cancer du sang"... Alors quand mon neurone a trop de temps pour cogiter, il s'embrouille, il fait des nœuds : "Faudrait peut-être que tu réalises que toi et tes 156 cm vous êtes vraiment malades... Ouvre les yeux pauv' nase ! Tu serais américaine, tu ne pourrais te cacher derrière les trois lettres que sont SM et P : tu devrais dire "j'ai un cancer". Six putains de lettres qui font peur parfois et qui peuvent colorer mes journées et mes nuits en gris trop foncé. Mais la force de la vie est telle que ce gris n'a pas droit de propriété chez moi : j'ai des coups de mous, des coups de grisous - que je garde le plus souvent pour moi en serrant les dents -, puis la vie sort sa baguette magique et hop, zou, bing, bang, tout reprend de jolies couleurs. Les couleurs d'un sourire, les couleurs d'une fleur, les couleurs des voix de mes Zamours tous réunis ici en phase de déconfinement confiné, les couleurs d'une balade dans la campagne... Je l'aime cette drôle de vie. Et elle me le rend bien : pour le deuxième mois consécutif mes plaquettes sont dans la bonne fourchette, donc on pourrait avoir enfin trouvé la bonne dose de chimio pour stabiliser ma Thrombo. Trop cool !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

9 juin 2021

Pause d'un instant... juste pour reprendre pieds. Tout débrancher et écouter de la musique. Celle que j'écoutais il y a tout ça d'années. J'avais 17 ans... et une moelle osseuse en pleine forme ! J'av

4 juin 2021

Quelle fut longue cette semaine... Demain, je mettrai le bouton sur pause... Heureusement. Ce soir, tout est lourd, bien lourd, trop lourd. Mes yeux se sont embués. Mes yeux ont pleuré. Cela ne m'éta

25 mai 2021

Pourquoi parler de ce voyage dans un drôle de pays qui n'existe pas ? Pourquoi partager ici cette expédition sans retour en "Thrombocytémie" ? Certains me qualifient d'impudique. Certains m'observent