Rechercher
  • Karin TL

13 janvier 2020

Je ne le savais pas à la fois si fort et si cruel, ce corps. Mon corps. Si fort pour endurer, durant tout le week-end, des douleurs jamais ressenties avec autant d'intensité. Au point d'appeler le médecin de garde. Mais "il n'y a pas mieux que ce que vous avez comme calmant, à moins d'opter pour une hospitalisation". Un week-end à l'hosto ? Non merci. Alors ce fut un week-end un peu au ralenti. Un peu beaucoup. Même pas l'énergie d'aller faire un tour dans mon jardin. Tant pis... ce sera pour un autre jour. Si cruel pour m'interdire de prendre l'avion. Ou plutôt de m'inviter à éviter, sans une piqûre avant chaque vol. Pas l'énergie pour aller skier, pas vraiment le droit d'aller tutoyer les nuages... Coup de grâce hier soir. Alors ce matin, j'ai fouillé dans ma malle aux trésors. Lentement. Délicatement pour ne rien casser. Je crois que je les vois. Il ne me reste plus qu'à les attraper... mes lunettes roses ! Ensemble, nous allons tenter de passer la journée, malgré les couic, malgré les couac, malgré mes rêves qui se sont envolés...

Posts récents

Voir tout

19 novembre 2020

Quand ça coince, ça coince ! Voilà plus de dix jours que ma moelle osseuse fait la fête, en version hyper dynamique, hyper active, donc hyper douloureuse. Etrange impression que de sentir ses os... co

6 novembre 2020

Dans la série "Faut pas pousser le bouchon Maurice", j'ai joué... et j'ai perdu. Rien de grave... mais zut de flute ! J'ai perdu ! J'ai joué à ignorer les méfaits de la chimio sur ma carcasse ! N'étan

3 novembre 2020

Notes en vrac : - Nous voilà tous déconfits d'être à nouveau confinés. Faut dire que les cons finis pullulent... - Mon protocole a été modifié lors de mon dernier rendez-vous avec le professeur Tourn

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now