Rechercher
  • Karin TL

13 novembre 2019

Hier, j'ai voulu jouer et j'ai perdu. Hier, j'ai voulu jouer aux nanas normales. Celles qui ont la pêche. Celles qui vivent normalement. Hier, j'ai voulu jouer aux nanas normales ou presque. Hier, j'ai voulu bosser comme avant, en aménageant tout de même une pause d'une heure trente pour ma sieste obligatoire. Hier, j'ai bossé sept heures. Ce n'est rien sept heures. Avant - car il y a vraiment un avant - je pouvais rester plongée dans mes dossiers pendant dix, douze heures. Hier, sept heures, c'était trop... Hier j'ai joué et j'ai perdu. Hier soir, il faisait froid, terriblement froid... Pas dans la maison, dont j'avais augmenté tous les radiateurs... Hier soir, j'avais terriblement froid. Pas faim. Des nausées. "Mais il faut manger pour lutter !". Un bol de soupe (elle était bonne et nourrissante puisque c'est moi qui l'ai faite ! - carottes et patates douces !). Un bol de soupe et mon cacheton rose et vert. Un bol de soupe et rien. Même pas envie d'un carré de chocolat... J'avais froid, sous mon plaid. J'avais mal sous mon plaid, pelotonnée dans l'un des canapés. Me coucher ? Non ! Serrer les dents pour tenter de vivre normalement, d'avoir un petit morceau de soirée familiale. Serrer les dents pour ne pas montrer que mes chevilles me font mal, que mes avant-bras sont meurtris, que mes mains et mon bassin me rappellent eux aussi à l'ordre : "tu ne peux plus jouer et gagner !" J'ai joué et j'ai perdu. Mais j'ai tenu... avant d'aller me coucher. Quitte à défier mon corps autant y aller jusqu'au bout : je n'ai rien pris de leurs médocs pour dormir. J'étais épuisée... Enfin, je le croyais. Nuit de merde. Ce matin, il est plus de 9h. Je suis toujours en pyjama - vive le home office ! -. Mon corps est toujours rouillé, mais avec un peu de patience, les cachetons du matin feront un peu d'effet... Je ne suis pas découragée. Je ne suis pas minée. Non ! Je découvre. Chaque jour, je vis une nouvelle expérience. Comme un chercheur dans un labo... Je teste. Je vois. Je note. Je continue... Je ne sais comment se déroulera ce mercredi. Mais j'apprendrais sans aucun doute. Que cela soit apprendre à connaître les limites de mon nouveau corps. Que cela soit apprendre à lever le pied. Que cela soit apprendre à gérer un dossier l'un après l'autre, sans boulimie. J'apprendrais, et ça c'est un moteur extraordinaire ! C'est MON moteur !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

9 juin 2021

Pause d'un instant... juste pour reprendre pieds. Tout débrancher et écouter de la musique. Celle que j'écoutais il y a tout ça d'années. J'avais 17 ans... et une moelle osseuse en pleine forme ! J'av

4 juin 2021

Quelle fut longue cette semaine... Demain, je mettrai le bouton sur pause... Heureusement. Ce soir, tout est lourd, bien lourd, trop lourd. Mes yeux se sont embués. Mes yeux ont pleuré. Cela ne m'éta

25 mai 2021

Pourquoi parler de ce voyage dans un drôle de pays qui n'existe pas ? Pourquoi partager ici cette expédition sans retour en "Thrombocytémie" ? Certains me qualifient d'impudique. Certains m'observent