Rechercher
  • Karin TL

14 novembre 2019

8h38 Non mais ça alors... ça me scotche ! Moi qui croyais avoir cerné les effets indésirables de mes cachetons roses et verts, j’en découvre encore ! Wouaouh... Je me disais « Poulette, c’est de la chimio de minette que tu gobes tous les jours ! Pas de la vraie de vraie qu’on file en perf. Juste des gélules en couleur qui te filent la gerbouille, tuent tes plaquettes et... tout ce qui est autour sans faire la différence entre le mauvais et le bon ! De la chimio de minette mais kileuse tout de même. » Mais bon... depuis le début de notre aventure commune, je pensais avoir compris le machiavélisme de ces chipies - pour ne pas employer le mot de salopes qui est vulgaire mais leur conviendrait mieux ! Donc une bonne demie heure après avoir avalé ma chimio de minette hier soir, v’là t’y pas que j’ai la bouche en feu. Dedans. Dehors. Ça pique. Ça brûle... Et il n’y a rien à faire ! Mon visage n’est même pas rouge (ouf !) mais je vous promets, j’ai l’impression de cramer. Je suis peut-être bien en train de devenir plus barrée que je ne l’étais... À moins que chimio et truffes au chocolat ne fassent pas bon ménage... Ce n’était pas marqué sur la notice de l’Hydrea. C’est vrai qu’après le dîner j’ai fait un carnage dans le ballotin de truffes (j’attaque avec le plus grand sérieux mon entraînement pour Noël ! Oups...) mais... Mais fort heureusement mes jolies gélules girly ne présentent pas que des inconvénients : me voilà désormais avec des cheveux légers ! Oubliés les tifs raides qui se salissaient en moins de deux... Même mes pseudos brushings faits maison tiennent plus d’une heure : du jamais vu ! Bon, ils blanchissent à toute berzingue, mes cheveux, mais au moins je vais faire des économies sur les mèches ! Mes cachetons m’ont également amenée à découvrir qu’il existe une gamme incroyable de... crèmes pour le corps ! Impressionnant ! Avant, l’option tartinage après la douche, c’était un truc qui me prenait grave la tête. Suis plutôt du style à me planter entre crème de jour et crème de nuit, donc vous imaginez bien que la séance « j’enrichis la peau de ma carcasse avec soin », ça me passait largement au-dessus ! Mais voilà mes petits cachetons m’ont fait muter en... crocodile ! Pour un peu, sans crème, je pourrais finir en sac à main ! Et avec les hématomes, je serais même un sac à main bleu. Le top du top : mes pieds ! Je n’aime pas mes pieds (ça c’est sûr : ils ressemblent étrangement à des palmes...) mais voilà que maintenant je prends soin d’eux ! L’hallu en 3D : je tartine mes pieds... ça ne fonctionne pas du tonnerre de dieu, car j’ai des crevasses de ouf, mais je tartine scrupuleusement avec... de la crème pour les mains ! En Thrombocytémie, moi je vous le dis, je fais des tonnes de découvertes !


20h43

Depuis le début de ce voyage, je n'ai pleuré que vingt minutes. Vingt minutes car je venais d'apprendre que je ne passerais pas à travers la chimio. Puis finalement, cette chimio, ce n'est pas si monstrueux. Il faut apprendre à vivre avec. Avec elle et la maladie. Pendant près de deux mois, j'ai passé un temps fou dans les labos, chez les médecins,... J'ai bossé. Un peu. Juste un peu. Juste ce que ma carcasse m'autorisait à faire. Les rendez-vous médicaux s'espaçant, j'ai décidé de tenter de me remettre au boulot sérieusement. Pas évident. Mon corps n'accepte pas un plein temps... Mais il faut s'y remettre un jour, car je ne suis pas salariée... Le système est si bien fait, que l'an prochain, je paierai mes charges sur le chiffre d'affaires généré cette année... Et depuis deux mois, je n'ai pas pris le temps, pas eu l'énergie de préparer 2020. Préparer, c'est aller à la recherche de nouveaux clients. Anticiper... Rien. Je me suis concentrée sur mes plaquettes. Et aujourd'hui, j'ai pleuré. Pas des larmes à l’œil qui coulent toutes seules, car ça fait mal. Aïe. Ouille. Non... Un moment de solitude. De découragement... J'ai pleuré, car j'ai plongé le nez dans ma compta : je ne sais pas si ma boite ne sera pas la première victime de ma Thrombocytémie... Alors oui, j'ai pleuré, car cela fait trois ans et demi que je me suis lancée sans compter les heures dans ma petite agence de communication... Je n'avais jamais imaginé qu'un jour, à cause de putains de plaquettes, cette petite agence serait en danger. Oui, il me reste encore un peu de temps pour réagir, pour partir à la chasse aux clients.... mais je n'en ai pas le courage. Pas le jus. Pas l'énergie... Je sais que Cher et Tendre m'aidera. Mais, je suis tant attachée à mon indépendance, que cela me révolte de l'envisager. Mais je m’y résoudrai car ma boîte le vaut bien ! La nuit porte conseil. Je suis fourbue. Je vais diner, regarder une niaiserie à la télé et me pelotonner sous ma couette. Au chaud. Refuge. Loin de ma calculatrice et des tableaux Excell que j’exècre par dessus tout ! Et demain ? Demain, je le sais, je rebondirai. J'aurai à nouveau envie de relever tous les défis, de rire, de bosser, d'écrire, de chanter. Mais pas ce soir.

Posts récents

Voir tout

19 novembre 2020

Quand ça coince, ça coince ! Voilà plus de dix jours que ma moelle osseuse fait la fête, en version hyper dynamique, hyper active, donc hyper douloureuse. Etrange impression que de sentir ses os... co

6 novembre 2020

Dans la série "Faut pas pousser le bouchon Maurice", j'ai joué... et j'ai perdu. Rien de grave... mais zut de flute ! J'ai perdu ! J'ai joué à ignorer les méfaits de la chimio sur ma carcasse ! N'étan

3 novembre 2020

Notes en vrac : - Nous voilà tous déconfits d'être à nouveau confinés. Faut dire que les cons finis pullulent... - Mon protocole a été modifié lors de mon dernier rendez-vous avec le professeur Tourn

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now