Rechercher
  • Karin TL

14 octobre 2019

On dirait le nom d'une région ou d'un pays lointain. Papouasie, Andalousie, Tasmanie... Sans doute un endroit où les habitants joueraient de la musique à longueur de journée, de soirée et de nuit... Ils joueraient du trombone uniquement, histoire d'être certains de se faire entendre. Thrombocytémie, c'est comme ça qu'il s'appelle ce nouveau pays dans lequel je vis depuis quelques semaines. Et même thrombocytémie essentielle - très franchement je me demande pourquoi ils ont ajouté cet adjectif ridicule... elle n'a rien d'essentielle et perso je m'en serais bien passée - ! Dans ce pays, ne vivent que des gens lents (pires que les petits paresseux d'Amérique du Sud...) qui ponctuent certains gestes de sons bizarres comme des "ouille !" . Dans ce pays, la vie est rythmée par la sieste. Un petit effort ? Du repos ensuite... presque comme en Corse (oups ! je vis dangereusement en écrivant cela !). Dans ce pays, on avale des cachetons trop beaux (roses et verts), mais des cachetons qui génèrent des gratouilles (je préfèrerais des chatouilles...), des piquouilles, des aïe-ouille. Dans ce pays, il n'y a pas de place pour les voyages... Tant pis pour l'Andalousie... je resterai en Normandie... De quoi j'me plains... ça finit aussi en ie... et à défaut de soleil, j'y aurai mon plaid doudou rapporté de Lettonie ! Dans ce pays où j'apprends à vivre, il n'y a plus d'urgence, plus d'excès, plus de speed. Dans mon pays, ne comptent que les gens que j'aime, que ceux qui savent me faire rire (alors que j'ai envie de bailler !), que ceux qui ne me regardent pas avec condescendance... car finalement, en Thrombocytémie, j'apprends juste à vivre autrement !

Posts récents

Voir tout

19 novembre 2020

Quand ça coince, ça coince ! Voilà plus de dix jours que ma moelle osseuse fait la fête, en version hyper dynamique, hyper active, donc hyper douloureuse. Etrange impression que de sentir ses os... co

6 novembre 2020

Dans la série "Faut pas pousser le bouchon Maurice", j'ai joué... et j'ai perdu. Rien de grave... mais zut de flute ! J'ai perdu ! J'ai joué à ignorer les méfaits de la chimio sur ma carcasse ! N'étan

3 novembre 2020

Notes en vrac : - Nous voilà tous déconfits d'être à nouveau confinés. Faut dire que les cons finis pullulent... - Mon protocole a été modifié lors de mon dernier rendez-vous avec le professeur Tourn

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now