Rechercher
  • Karin TL

15 avril 2020

Putain de virus, tu chamboules tellement notre monde... Je te hais.

Tu as cru m’avoir. Raté ! Tu as juste réussi à m’épuiser. Vraiment. Pas grave... Dans quelques semaines, j’aurai assez de jus pour avoir à nouveau plein de projets et d’idées folles dans la tête !


Aujourd’hui, je suis en colère après toi car, même dans ma campagne, tu es arrivé à tout chambouler. On applaudit car la nature a repris ses droits. Car la faune sauvage s’enhardit. Car notre bonne vieille Terre respire à nouveau. On applaudit mais moi cette nuit je suis triste. Bêtement triste, je le sais. Comparativement aux traumatismes vécus aux quatre coins de la planète...

Je suis triste car dans la soirée, une bestiole a osé un truc jamais vu ici en quinze ans : elle est rentrée dans notre poulailler et a tué. Juste tué pour tuer... La faune sauvage s’enhardit et moi je suis triste du carnage fait. Elles étaient drôles nos trois poules quasi domestiquées. Un trio qui répondait quand je les appelais « les filles » ! Ma préférée n’est plus. L’une se bat peut-être encore à cette heure matinale (4h) pour vivre, parée de pansements et bandages posés avec amour par Petite Chérie. L’autre doit être toujours terrorisée. Toutes deux sont installées au chaud... dans la salle de jeux des enfants devenus grands.

Je sais. Ce ne sont que des poules. Des milliers d’hommes et de femmes meurent à cause de toi, putain de virus... Mais voilà, je me suis construit un petit monde pour lutter contre ma maladie depuis six mois, un monde joli, plein d’amour, de petits bonheurs... et ce matin je suis triste. Bêtement triste, je le concède.

Posts récents

Voir tout

19 novembre 2020

Quand ça coince, ça coince ! Voilà plus de dix jours que ma moelle osseuse fait la fête, en version hyper dynamique, hyper active, donc hyper douloureuse. Etrange impression que de sentir ses os... co

6 novembre 2020

Dans la série "Faut pas pousser le bouchon Maurice", j'ai joué... et j'ai perdu. Rien de grave... mais zut de flute ! J'ai perdu ! J'ai joué à ignorer les méfaits de la chimio sur ma carcasse ! N'étan

3 novembre 2020

Notes en vrac : - Nous voilà tous déconfits d'être à nouveau confinés. Faut dire que les cons finis pullulent... - Mon protocole a été modifié lors de mon dernier rendez-vous avec le professeur Tourn

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now