Rechercher
  • Karin TL

16 octobre 2019

Ce matin, je me demande si la vie en Papouasie ne serait pas plus facile qu'en Thrombocytémie. En Papouasie, j'aurais au moins un dictionnaire pour essayer de comprendre les habitants - à défaut de Google trad s'il n'y a pas de réseau -. En Thrombocytémie, les gens sont muets, murés dans leurs corps qui leur font faux bonds. Ces corps si lourds parfois, si douloureux. Ces corps que l'on doit remettre dans le droit chemin à coup de médocs de merde qui vous épuisent un peu plus, qui vous donnent la gerbouille... En Thrombocytémie, la sécu vous envoie une lettre qui ressemble à un permis de séjour. Un permis de long séjour que j'ai découvert ce matin... " l'exonération du ticket modérateur, blablabla, est accordée pour la période du 27/09/2019 au 26/09/2029". Comme un coup de massue derrière la tête. Et dehors il pleut... Normal diront certains, j'habite en Normandie ! Et dehors il pleut, mais moi je ne pleurerai pas. Je vais attendre tranquillement que mon corps comprenne ce matin que nous avons ensemble une jolie journée à passer, que mon corps se mette en mouvement sans me faire mal, sans m'épuiser... Puis ensemble, nous bosserons sans regarder la pluie par la fenêtre... Puis ensemble, nous prendrons le temps de savourer l'après-midi avec ma fée qui n'a exceptionnellement pas cours - mais une dissert de philo à terminer -... Puis ensemble,... ah mais oui... ensemble on fera un goûter-diner de crêpes ! Voilà une bonne idée... En Thrombocytémie, malgré les nausées, j'ai encore le droit d'être gourmande... Rien que d'imaginer une crêpe savamment fourrée - voire blindée - de chantilly, le gris s'envole ! Bonne et jolie journée... avec chantilly, je l'espère pour vous !

Posts récents

Voir tout

19 novembre 2020

Quand ça coince, ça coince ! Voilà plus de dix jours que ma moelle osseuse fait la fête, en version hyper dynamique, hyper active, donc hyper douloureuse. Etrange impression que de sentir ses os... co

6 novembre 2020

Dans la série "Faut pas pousser le bouchon Maurice", j'ai joué... et j'ai perdu. Rien de grave... mais zut de flute ! J'ai perdu ! J'ai joué à ignorer les méfaits de la chimio sur ma carcasse ! N'étan

3 novembre 2020

Notes en vrac : - Nous voilà tous déconfits d'être à nouveau confinés. Faut dire que les cons finis pullulent... - Mon protocole a été modifié lors de mon dernier rendez-vous avec le professeur Tourn

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now