Rechercher
  • Karin TL

17 avril 2020

"Tu t'es vu quand t'as bu ?"... Certains se souviennent sans doute de ce slogan... "Tu t'es vue quand t'as gobé ta chimio ?"... Ça c'est ma version perso. Mon adaptation...

Quand j'ai gobé ma chimio, je suis rincée, cassée... un instant : au bout de six mois, je tolère de mieux en mieux ces cachetons ! Quand j'ai gobé ma chimio, je suis rincée et je dégouline. En mode, je sors de ma douche, sans y avoir mis un orteil... Mais ça c'est pas grave : au bout de six mois, je me suis habituée à ces suées impressionnantes. Quand j'ai gobé ma chimio, j'ai parfois des nausées. Mais ça c'est pas grave : au bout de six mois, j'ai admis que cela fait partie du jeu ! A force de gober ma chimio, j'ai les cheveux ramolos et blanchis, les ongles fragiles. Mais ça c'est pas grave : on est confinés, donc y pas grand monde pour critiquer mon look !


"Tu t'es vue quand t'as gobé ta chimio ?"... Oui. Et je l'accepte. Ou presque ! Il y a juste un truc qui m'insupporte au plus haut point... Qui me fait sortir de mes gonds, et me sape le moral... Ma mémoire d'éléphant s'est fait la malle. Provisoirement ? Définitivement ? Je ne sais pas. J'apprends à noter. A tout noter ou presque. Sauf ce matin... j'ai cherché pendant 40 minutes ma voiture sur le parking d'un supermarché. Impossible de me souvenir où je l'avais garée... 40 minutes à arpenter les allées dans un sens puis dans l'autre. Et à nouveau dans un sens puis dans l'autre... En poussant mon caddie. En larmes. Sous les regards amusés de crétins qui attendaient leur tour pour aller faire leur plein de bouffe ou acheter des broutilles. Ils comptaient mes allers et venues. J'ai fait toutes les allées... Sauf... une ! Soulagement quand j'ai retrouvé mon tank... J'ai rempli mon coffre. J'ai séché mes larmes... Il me faut juste apprendre. Apprendre encore et toujours à vivre autrement, dans ce drôle de pays qui n'existe pas. Dans mon nouveau pays. Apprendre pour ne plus pleurer à cause de ces putains de cachetons de chimio... et continuer à les gober car sans eux ma moelle osseuse se rebellerait trop. Apprendre aussi à rire de ces mésaventures qui n'ont, avec le recul, rien de terrible... Je devrais peut-être investir dans une balise avant d'aller à nouveau garer ma voiture sur un parking... Ou plus simple : la prochaine fois, je prendrai une photo de l'endroit où j'ai garé mon char ! Il y a toujours une solution ! :)

1 commentaire

Posts récents

Voir tout

19 janvier 2020

Notes en vrac... Dans la série ça c'est fait... douleurs soudaines dans la main droite alors que j'étais sous la douche. Je lâche donc le pommeau de douche. Et hop, le temps que mon cerveau embrumé ré

14 janvier 2021

Voilà deux semaines qu'une année nouvelle a commencé. Je nous la souhaite jolie, au goût de chacun. J'ai pour ma part décidé qu'elle serait ponctuée de sourires, de rires, de bulles de champagne et de

16 décembre 2020

Ne plus voir le jour... c'est la juste expression - ou presque - qui colle à ma vie depuis quelques semaines. Course contre la montre et déluge de boulot se conjuguent avec "je débranche mon portable

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now