Rechercher
  • Karin TL

17 décembre 2019

KO. Rincée. Epuisée. Je m'y attendais... Mais pas à ce point là. De retour en Thrombocytémie, je n'ai pas d'autre choix que d'avancer au ralenti. Ma carcasse ne veut pas, vraiment pas, être maltraitée. Ou plus justement être traitée normalement. Elle veut du repos, du repos et encore du repos. Me voilà tiraillée entre ma carcasse et ma to do liste :

- Quelques dossiers à boucler avant de pouvoir anticiper la trêve des confiseurs. Pourquoi "anticiper" ? Car je fermerai sans doute le bureau avant vendredi soir. Pas d'énergie pour faire plus.

- Une hotte de Mère Noël qui est loin d'être pleine. Ce trimestre, dans le tumulte de mes premiers pas en Thrombocytémie, je n'ai pas pris le temps de penser à Noël... - Une maison à remettre sur pieds. J'entends d'ici Maman me dire "mais elle est très bien ta maison !". Oui, mais... Je ne me suis pas occupée de mes plantes depuis des jours, ni de mes bouquets de fleurs, ni des paniers de linge, il y a trois ou quatre trucs qui trainent dans le salon, dans la cuisine, dans ma chambre. Un souk sans nom dans mon bureau... Et j'aimerais que mes vacances débutent dans un joli écrin. Il y a aussi mes siestes à programmer... Je rêve déjà de la prochaine. J'en rêve alors que je bosse allongée sur mon lit. Depuis ce matin, je dois mesurer chaque geste. Chaque geste me fait mal aujourd'hui. Malgré l'opium. KO. Rincée. Epuisée. Mais pas démoralisée. Ça, non ! Il n'est pas question de laisser la place au gris, au noir ! J'ai des projets plein la tête. D'ailleurs, il vaut mieux que je l'occupe ma petite tête, car ce matin je me suis trainée au labo. Qui dit labo, dit résultats... Donc envie de mordre en les attendant ;)

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

9 juin 2021

Pause d'un instant... juste pour reprendre pieds. Tout débrancher et écouter de la musique. Celle que j'écoutais il y a tout ça d'années. J'avais 17 ans... et une moelle osseuse en pleine forme ! J'av

4 juin 2021

Quelle fut longue cette semaine... Demain, je mettrai le bouton sur pause... Heureusement. Ce soir, tout est lourd, bien lourd, trop lourd. Mes yeux se sont embués. Mes yeux ont pleuré. Cela ne m'éta

25 mai 2021

Pourquoi parler de ce voyage dans un drôle de pays qui n'existe pas ? Pourquoi partager ici cette expédition sans retour en "Thrombocytémie" ? Certains me qualifient d'impudique. Certains m'observent