Rechercher
  • Karin TL

17 octobre 2019

Aujourd'hui, je n'aime pas demain... J'ai toujours eu mille projets dans la tête. Des projets pour demain, après-demain, dans un mois, dans un an... Mais aujourd'hui je n'aime pas demain. Demain soir, j'aurai les résultats des premières analyses faites depuis que j'ai commencé à gober deux fois par jour mes cachetons roses et verts. Auront-ils fait leur boulot ? Je l'espère car ils m'usent ces cachetons, même s'ils sont très beaux. Je sais pertinemment que je ne vais pas me séparer d'eux tout de suite, qu'on risque même de passer quelques mois voire quelques années ensemble, mais ces quinze premiers jours ont été tellement violents que j'espère que ce n'est pas pour rien. "Le temps de s'habituer" m'ont dit les adorables infirmières du service de chimio... Certes, mais... bof... pas cool ! Entre la moelle osseuse qui a fumé la moquette à haute dose et génère trop de plaquettes et ces cachetons bicolores, j'ai l'impression de ressembler à... un vieux chewing-gum mâché. Vous savez, celui qu'on collait sous le bureau au lycée pour ne pas se faire choper en train de mâchouiller tel une vache normande ! La vie d'un vieux chewing-gum, ce n'est vraiment pas passionnant. Impossible de faire des plans sur la comète, d'imaginer plus loin qu'aujourd'hui... Chaque journée est rythmée par l'énergie ressentie au lever. Aujourd'hui est un jour avec... donc j'ai déjà descendu les étages de la maison pour mettre le linge dans la machine à laver (je vais sans doute pousser le luxe à faire deux machines aujourd'hui !). Aujourd'hui est un jour avec... donc après une matinée de taf, j'ai programmé une chasse aux cèpes à l'heure du déjeuner (qui sera suivie de l'incontournable sieste). Aujourd'hui est un jour avec... donc j'en profite. Et allez, je vais peut-être même me laisser aller à rêver que demain sera aussi un jour avec et que j'aurai assez d'énergie pour aller à la piscine ! Quelques longueurs pour une vraie bonne fatigue... j'en rêve !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

9 juin 2021

Pause d'un instant... juste pour reprendre pieds. Tout débrancher et écouter de la musique. Celle que j'écoutais il y a tout ça d'années. J'avais 17 ans... et une moelle osseuse en pleine forme ! J'av

4 juin 2021

Quelle fut longue cette semaine... Demain, je mettrai le bouton sur pause... Heureusement. Ce soir, tout est lourd, bien lourd, trop lourd. Mes yeux se sont embués. Mes yeux ont pleuré. Cela ne m'éta

25 mai 2021

Pourquoi parler de ce voyage dans un drôle de pays qui n'existe pas ? Pourquoi partager ici cette expédition sans retour en "Thrombocytémie" ? Certains me qualifient d'impudique. Certains m'observent