Rechercher
  • Karin TL

19 novembre 2019

Depuis hier, j'ai l'impression d'être un chef d'entreprise seul face à une bande de syndicalistes acharnés. Vous savez, les vrais de chez vrai. Des purs, des durs... Ils sont 156 et demie - comme le nombre de centimètres que je totalise en hauteur. Ou peut-être que 156, car avec l'âge j'ai dû me tasser... Donc ces 156 syndicalistes acharnés - de ceux qui bloquent le patron dans les locaux de l'entreprise - ont décidé de me faire la vie rude. Chaque centimètre de mon corps réclame "une vie douce, du repos, des conditions de travail meilleures". Autrement dit : ils veulent être payés à ne rien faire ! Non mais, ça délire grave au sein du syndicat de l'entreprise "Moelle osseuse" ! Comme si j'allais plier... Hier, dans le cadre des négociations, j'ai tenté une approche en douceur. "Bon, les mecs, je veux bien vous octroyer une demie journée de boulot allongé, mais c'est tout !". Quel souk !!! Bosser coincée dans mon lit, c'est pas le pied. Il me manquait toujours un truc, un papier, un bidule, qui était resté dans mon bureau... Mais mes jambes avaient décidé de faire grève. Pire que des gilets jaunes à un rond-point, il y a un an. C'est dire ! Un vrai mouvement de protestation radical ! "Tu ne pourras pas marcher, patronne, sans avoir mal. Tu vas morfler à chaque pas..." Ouai... bon... j'ai finalement compris le message : j'ai bossé en douceur. Persuadée de calmer mes acharnés de syndicalistes. C'était sans compter... leur détermination sans limite. Non mais, je rêve ! Cette nuit, ils m'ont réveillée. Et ce matin, ils m'ont assommée ! Un véritable coup sur la tête. Le machin qui vous empêche d'obéir au réveil qui est pourtant programmé sur 7h10... 7h10 - Allez hop, faut que je me secoue. De-bout ! - Non, mais patronne, tu rêves ! Nous, on a fait la teuf toute la nuit. On veut dormir... Roupiller. Récupérer. Tu restes là, dans ton lit, sinon... ... - Tu ne veux comprendre ? Beh, tu l'auras voulu ! On va te séquestrer jusqu'à 9h... Beh voilà, une journée qui a commencé un peu de travers. Ce ne sera pas une journée hyper productive. Une journée au ralenti même. Mais une journée jolie : j'ai décidé de devenir pote avec mes syndicalistes !!!

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

9 juin 2021

Pause d'un instant... juste pour reprendre pieds. Tout débrancher et écouter de la musique. Celle que j'écoutais il y a tout ça d'années. J'avais 17 ans... et une moelle osseuse en pleine forme ! J'av

4 juin 2021

Quelle fut longue cette semaine... Demain, je mettrai le bouton sur pause... Heureusement. Ce soir, tout est lourd, bien lourd, trop lourd. Mes yeux se sont embués. Mes yeux ont pleuré. Cela ne m'éta

25 mai 2021

Pourquoi parler de ce voyage dans un drôle de pays qui n'existe pas ? Pourquoi partager ici cette expédition sans retour en "Thrombocytémie" ? Certains me qualifient d'impudique. Certains m'observent