Rechercher
  • Karin TL

1er décembre 2021

Notes en vrac : Il y a 26 ans naissait un sacré petit bout d'homme... devenu un sacré mec ! Un mec bien tout simplement. Tout aussi bien que mon petit bout de 23 ans et ma "petite bout" de 18 ans. Oui, je suis fière de ma tribu, de mon trio. Un sacré moteur qui m'interdit de baisser les bras. Pour eux, impossible de laisser le gris déteindre sur ma vie H24. Un petit coup de mou, oui. Mais jamais le fond du fond. Quand les nuages s'amoncellent, ils trouvent toujours et chacun leur tour, comme par magie, les mots, les gestes pour me redonner le sourire. Rien qu'en pensant à eux, je souris. Mon trio, c'est comme un câlin sur un lance-pierre ! Un truc tout doux qui vous emporte loin, loin, loin. La fatigue me grignote depuis un moment. Où sont passées mes forces ? J'avance pourtant. J'avance à marche forcée. Contre l'avis et l'envie de ma putain de carcasse. La malmener un peu, beaucoup, pour aller plus loin, pour tenir debout contre vents et marées. Finalement, ce n'est pas si difficile que ça. Il me suffit de me concentrer sur l'essentiel et de ne pas céder, ne pas plier. "Garder la tête haute en toutes circonstances" parce que zut, il y a toujours pire que soit. Parce que c'est pas une moelle osseuse pourrie qui va me pourrir la vie... Parfois, je l'avoue, à vouloir trop tirer sur la corde, je suis obligée de prendre le temps. Cassée en petits morceaux, je n'ai plus le choix. Mais ma vie, au rythme des trolls et des licornes, ne peut résolument pas être triste. Alors, être heureux, ce n'est peut-être qu'une question de capacité à regarder la vie du bon côté ! Je crois fermement que je suis tombée dans la marmite de l'optimisme quand je suis née (merci Maman, merci Papa)... mais je vais quand même aller me lover sous mon plaid lituanien au coin du feu car ça couic et ça couac un peu trop ce soir !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Voilà une nouvelle année qui a débuté depuis bientôt trois semaines. Au ralenti pour moi au début... Puis pleine d'entrain depuis quelques jours. Ouf ! Un entrain retrouvé après plus de deux mois au r

Chut... Il est temps de faire une pause. Juste quelques heures. Faire comme ci. Faire comme ça. Faire comme si tout était simple, tout était normal, tout était comme avant. Sans se poser de question.

Ce pays est résolument plein de surprises. On ne peut rien y prévoir. Tout y change d’un instant à l’autre… Alors, il faut savoir improviser, s’adapter. Sans baisser les bras. Sans se laisser démorali