Rechercher
  • Karin TL

21 janvier 2020

« Il ne faut pas... » « Tu ne dois pas... » « Pas question de... »

Tous ne cessent de me répéter qu’il ne faut pas baisser les bras.

Je ne les baisse pas vraiment mais parfois la complexité de mon voyage en Thrombicytémie est un peu lourde, pour moi toute seule. Force est de constater que dans ce pays peu habité, chacun réagit différemment. Différemment aux traitements - qui eux-mêmes sont différents d’un hématologue à l’autre !-, différemment à la douleur, différemment à la fatigue... Moi-même, je réagis différemment d’un jour à l’autre. Vous imaginez le bazar. Joies et bonheurs des maladies rares !

Impression étrange d’être parfois complètement isolée, tout en étant entourée, très entourée même, noyée d’amour et d’amitié .

Étrange voyage sans fin. Voyage usant parfois. Mais aujourd’hui, malgré une nuit très - trop - courte, j’ai décidé de remonter au front. De me remonter les manches. Et de franchir un à un les obstacles, la tête haute,... très haute même !


1 commentaire

Posts récents

Voir tout

9 juin 2021

Pause d'un instant... juste pour reprendre pieds. Tout débrancher et écouter de la musique. Celle que j'écoutais il y a tout ça d'années. J'avais 17 ans... et une moelle osseuse en pleine forme ! J'av

4 juin 2021

Quelle fut longue cette semaine... Demain, je mettrai le bouton sur pause... Heureusement. Ce soir, tout est lourd, bien lourd, trop lourd. Mes yeux se sont embués. Mes yeux ont pleuré. Cela ne m'éta

25 mai 2021

Pourquoi parler de ce voyage dans un drôle de pays qui n'existe pas ? Pourquoi partager ici cette expédition sans retour en "Thrombocytémie" ? Certains me qualifient d'impudique. Certains m'observent