Rechercher
  • Karin TL

21 janvier 2020

« Il ne faut pas... » « Tu ne dois pas... » « Pas question de... »

Tous ne cessent de me répéter qu’il ne faut pas baisser les bras.

Je ne les baisse pas vraiment mais parfois la complexité de mon voyage en Thrombicytémie est un peu lourde, pour moi toute seule. Force est de constater que dans ce pays peu habité, chacun réagit différemment. Différemment aux traitements - qui eux-mêmes sont différents d’un hématologue à l’autre !-, différemment à la douleur, différemment à la fatigue... Moi-même, je réagis différemment d’un jour à l’autre. Vous imaginez le bazar. Joies et bonheurs des maladies rares !

Impression étrange d’être parfois complètement isolée, tout en étant entourée, très entourée même, noyée d’amour et d’amitié .

Étrange voyage sans fin. Voyage usant parfois. Mais aujourd’hui, malgré une nuit très - trop - courte, j’ai décidé de remonter au front. De me remonter les manches. Et de franchir un à un les obstacles, la tête haute,... très haute même !


1 commentaire

Posts récents

Voir tout

19 novembre 2020

Quand ça coince, ça coince ! Voilà plus de dix jours que ma moelle osseuse fait la fête, en version hyper dynamique, hyper active, donc hyper douloureuse. Etrange impression que de sentir ses os... co

6 novembre 2020

Dans la série "Faut pas pousser le bouchon Maurice", j'ai joué... et j'ai perdu. Rien de grave... mais zut de flute ! J'ai perdu ! J'ai joué à ignorer les méfaits de la chimio sur ma carcasse ! N'étan

3 novembre 2020

Notes en vrac : - Nous voilà tous déconfits d'être à nouveau confinés. Faut dire que les cons finis pullulent... - Mon protocole a été modifié lors de mon dernier rendez-vous avec le professeur Tourn

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now