Rechercher
  • Karin TL

22 mai 2020

Et hop ! Voilà, c’est fait ! J’ai enfin vu mon hématologue. Enfin car avec le virus à la con, mes rendez-vous avec le professeur Tournesol ne se déroulaient que par mail et téléphone. J’en ai profité largement : j’avais préparé une liste de questions longue comme le bras.

En résumé : que du positif !

Dans le détail :

- Ma maladie est stabilisée : on a trouvé les bons dosages quotidiens de chimio orale. Donc... je continue !

- Les effets indésirables de la chimio (ongles, dents, peau, etc.) sont normaux. Donc... je continue !

- Mes douleurs sont désormais attribuées à « une neuropathie périphérique »... Ça en jette, non ? J’attaque le test d’un médoc qui va peut-être les calmer ! Si ça ne fonctionne pas,... on verra plus tard.

- Ma maladie fait partie des leucémies chroniques mais ne devrait pas muter dans les dix ans à venir ! Donc je continue à savourer chaque instant et je peux faire des projets.

- Côté projets, c’est un peu râpé pour une grande virée cet été. Le professeur Tournesol veut me garder à portée de main : à 200 km max de Paris. Toujours à cause de ce virus à la con ! Beh oui... le coronatruc peut provoquer des thromboses et ma maladie aussi (même encore plus que le virus car au loto des deux gènes mutants qui provoquent ma maladie, je n’ai pas gagné le plus cool !). Donc, à moi d’inventer des vacances de rêves presque confinées !

C’est pas un 22 mai magique, ça ? Trop contente d’avoir eu les réponses à toutes mes questions. Maintenant que je sais, je ne subis plus, je vis !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

19 janvier 2020

Notes en vrac... Dans la série ça c'est fait... douleurs soudaines dans la main droite alors que j'étais sous la douche. Je lâche donc le pommeau de douche. Et hop, le temps que mon cerveau embrumé ré

14 janvier 2021

Voilà deux semaines qu'une année nouvelle a commencé. Je nous la souhaite jolie, au goût de chacun. J'ai pour ma part décidé qu'elle serait ponctuée de sourires, de rires, de bulles de champagne et de

16 décembre 2020

Ne plus voir le jour... c'est la juste expression - ou presque - qui colle à ma vie depuis quelques semaines. Course contre la montre et déluge de boulot se conjuguent avec "je débranche mon portable

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now