Rechercher
  • Karin TL

28 mai 2020

Les points d’interrogation se succèdent, s’entrechoquent. Pas de points d’exclamation, juste des questions.

Voilà presque huit mois que j’ai entamé ce drôle de voyage dans un pays qui n’existe pas. Voilà presque huit mois qu’en Thrombocythémie je gobe avec le plus grand sérieux mes doses de chimio quotidiennes.

Huit mois... déjà ?

Huit mois... pas plus ?

Huit mois de rires, de larmes, de aïe, de ouilles, de merde, de bonheurs. Huit mois de ma vie. Huit mois de cette nouvelle vie. Une vie qui sera désormais la mienne, en exil définitivement dans ce drôle de pays qui n’existe pas. Je ne guérirai pas. Je le sais. Je ne vivrai plus sans mes cachetons de chimio, sans mes coups de fatigue, sans mes aïe ouille,... Je le sais. Mais je vivrai ! Éternellement en exil. Dans un autre monde que le vôtre. À la fois si proche et si lointain... J’y vivrai, décidée à ne pas être nostalgique de ma vie d’avant. J’y vivrai avec le sourire, tant que ma maladie invisible voudra bien ne pas muter. J’y vivrai avec l’envie féroce de vivre !

Alors je m’interroge. Je m’étais promis de mettre un point final à ce carnet de bord, le jour où le professeur Tournesol me dirait d’arrêter la chimio. Je n’arrêterai pas ! Donc, désormais, dois-je continuer à coucher des mots sur cet écran ? A raconter un voyage qui n’aura rien de palpitant puisque je peux maintenant deviner quel sera mon chemin ? N’est-il pas temps de vivre sans mots ? Je ne sais plus. Je vais dormir, épuisée ce soir, vermoulue, un peu perdue... Demain... je saurai peut-être.

1 commentaire

Posts récents

Voir tout

22 avril 2021

Musique à fond dans la maison ! Joie des vacances, joie de la vie et des rires qui emplissent notre nid. Je suis heureuse. C'est bête à dire. Encore plus bête à écrire. Mais cela fait tellement du bie

4 avril 2021

Plus d'un mois sans venir faire un tour sur mon blog... Pas envie d'écrire. Pas besoin non plus. Pourtant il s'en est passé des choses. Plus ou moins jolies, plus ou moins sympas, plus ou moins chian

1er mars 2021

Pendant trois semaines, la maison a regorgé d'enfants. De rires. De râleries. De fous rires. De balades. De bonnes bouffes. De "dîner de n'importe quoi". De grandes discussions. De papotis... D'enfan

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now