Rechercher
  • Karin TL

30 janvier 2020

Avant-hier soir, drame en Thrombocytémie... J'aurais du me douter que les jours suivants allaient être pénibles. Avant-hier soir, l'une de mes deux paires de chaussettes qui rigolent est morte. Crac ! Mes chaussettes avec un grand sourire que je mets quand le matin ça coince ! Et hop, en regardant mes pieds - je sais, il ne me faut pas grand chose... -, à n'importe quel moment de la journée, je retrouve une bonne louche d'enthousiasme. Une bonne grosse louche, même. Mais je les ai trop sollicitées mes chaussettes, trop usées ces dernières semaines. Alors... il ne m'en reste qu'une paire. Les autres ? Y en a qui font la gueule, y en a des unies, des à pois, des fleuries... Mais plus qu'une paire qui me fait un grand clin d'œil en riant. Pffff... Alors il va falloir que je trouve vite autre chose quand ça coince le matin. Il va falloir que le soleil revienne. Il va falloir que je reprenne le temps d'observer le bal des mésanges et des rouge-gorges. Il va falloir... car en fin de semaine, c'est un peu plus dur que le lundi d'avoir des ailes, de bosser comme si de rien n'était... Oui, depuis lundi j'ai décidé de me noyer dans le taf. Juste comme avant. A fond. Juste pour ce sentiment de vivre à 1000 %. J'ai retrouvé le grain de folie, les bulles de champagne qui fuyaient ma vie depuis des mois. Au diable les couic, les couac et compagnie. Mais cet après-midi, alors que mes dossiers se compliquent, que mes chevilles me font mal, trop mal, j'aurais bien besoin de regarder mes chaussettes qui rigolent... Mais ce matin, j'ai mis des chaussettes grises comme le ciel. Tant pis. Je vais serrer les dents et demain, le soleil sera peut-être au rendez-vous...

Posts récents

Voir tout

19 novembre 2020

Quand ça coince, ça coince ! Voilà plus de dix jours que ma moelle osseuse fait la fête, en version hyper dynamique, hyper active, donc hyper douloureuse. Etrange impression que de sentir ses os... co

6 novembre 2020

Dans la série "Faut pas pousser le bouchon Maurice", j'ai joué... et j'ai perdu. Rien de grave... mais zut de flute ! J'ai perdu ! J'ai joué à ignorer les méfaits de la chimio sur ma carcasse ! N'étan

3 novembre 2020

Notes en vrac : - Nous voilà tous déconfits d'être à nouveau confinés. Faut dire que les cons finis pullulent... - Mon protocole a été modifié lors de mon dernier rendez-vous avec le professeur Tourn

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now