Rechercher
  • Karin TL

4 avril 2021

Plus d'un mois sans venir faire un tour sur mon blog... Pas envie d'écrire. Pas besoin non plus. Pourtant il s'en est passé des choses. Plus ou moins jolies, plus ou moins sympas, plus ou moins chiantes. Chiantes comme ces "décharges électriques" et soudaines. Version j'ai mis les doigts dans la prise... pendant 5 à 10 secondes. Une décharge dans une main, puis dans une joue, l'autre main, un pied. Insupportables. Mais "normales"... Je les découvre depuis quelques semaines... et elles me font tourner en bourrique quand elles déboulent. Heureusement, mon gentil généraliste m'a dégoté une potion magique pour les faire fuir. Un peu comme l'ail et les vampires !!! Sauf qu'avant de trouver le bon dosage, je suis passée par des phases de somnolence qui me faisait ressembler à une grande - mais vraiment très grande - alcoolique ! Ceci, c'est du passé car j'ai enfin réussi à calibrer la dose de potion ! D'ailleurs, je calibre plein de trucs toute seule maintenant ! Ouiiiiii... Lors de mon dernier rendez-vous avec le professeur Tournesol, il y a presqu'un mois, mes plaquettes avaient augmenté. Moment de panique, de pas moral, en mode "je suis revenue aux chiffres d'il y a un an... donc je me suis gobé de la chimio pendant un an pour rien." Que nenni ! Le professeur Tournesol n'a rien trouvé de catastrophique : "Nous maîtrisons la maladie". J'adore quand il dit "nous"... comme si nous formions un couple de warriors, style Bonnie and Clyde ! Et comme on maîtrise, moi je dois doser seule mes drogues. Comme on maîtrise, je gère. A condition bien entendu de rester dans les clous : pas question de supprimer ma chimio quotidienne, faut quand même pas rêver ! Dans quelques jours j'ai rendez-vous avec le roi de la Thrombo, le professeur que chaque "thrombocytémique" (habitant de la Thrombocythémie dont je viens d'inventer le nom) rêve de rencontrer. Un chef à plumes international. J'ai rendez-vous non pas parce que je n'aime plus le professeur Tournesol, mais parce que j'ai envie d'avoir l'avis du professeur Mortimer (vous savez le pote de Blake, qui adore le golf et l'archéologie !). Puis deux profs pour moi toute seule, ça en jette, non ? Je vous raconterai. Bien sûr ! Il s'en est passé des choses comme de jolis défis lancés à ma carcasse : cette ballade de 7 kilomètres, des journées sans sieste... et quand le covid le voudra bien, à nouveau des longueurs de piscine. Et ce projet dans un coin de ma tête : faire un morceau du chemin de Saint Jacques de Compostelle ! Peut-être cet été... Il s'en est passé des choses comme ces jolis mails reçus d'Isabelle, Jean-Marc, Valérie,... "thrombocytémiques" tout comme moi ! Je me sens moins seule dans ce drôle de pays qui n'existe pas. Des mails suivis parfois de longues conversations téléphoniques. Force est de constater que l'on peut rire de nos "couics" et nos "couacs". Et que plus on en rit, moins on laisse de place à nos plaquettes délirantes. Plus on en rit, plus belles sont nos vies ! Il s'en est passé des choses comme l'envoi de ma prose à différents éditeurs. Pas de réponses. Je cogite. Auto-édition ou pas ?... Pourquoi pas ? A suivre ! Il s'en est passé des choses comme ces journées folles de boulot que j'adore ! Passer du coq à l'âne, d'un mail sur un sujet à un coup de fil sur un autre. Sans perdre le fil si possible. Le tout avec enthousiasme et dans la bonne humeur. Il s'en est passé des choses comme ces séances de "confinement en extérieur". Quelques heures volées à farnienter dans une chaise longue. Volées, car officiellement chimio et soleil ne font pas bon ménage. Peu m'importe car je suis trop heureuse de ne pas avoir une mine de "chimiotée". Et si un professeur ose me dire quoique ce soit, je lui rappellerai que le moral est primordial quand on a une carcasse en kit ! Il s'en est passé des choses. Et il se passera encore mille et une choses magiques. Il suffit d'y croire :)... tout comme aux fées et aux licornes à pois bleus !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

9 juin 2021

Pause d'un instant... juste pour reprendre pieds. Tout débrancher et écouter de la musique. Celle que j'écoutais il y a tout ça d'années. J'avais 17 ans... et une moelle osseuse en pleine forme ! J'av

4 juin 2021

Quelle fut longue cette semaine... Demain, je mettrai le bouton sur pause... Heureusement. Ce soir, tout est lourd, bien lourd, trop lourd. Mes yeux se sont embués. Mes yeux ont pleuré. Cela ne m'éta

25 mai 2021

Pourquoi parler de ce voyage dans un drôle de pays qui n'existe pas ? Pourquoi partager ici cette expédition sans retour en "Thrombocytémie" ? Certains me qualifient d'impudique. Certains m'observent