Rechercher
  • Karin TL

4 janvier 2020

Un coup de mou, des couics et des couacs dans la main droite, le bras et le pied droits que rien ne calme,... Vu de chez vous, le début de mon premier week-end de l’année ne semble sans doute pas fantastique. Pourtant... Pourtant, je garde le sourire. Je ne suis pas plus héroïque qu’une autre : je carbure au bonheur !

Le bonheur d’avoir des personnes magiques autour de moi. Sous mon plaid lituanien (toujours le même pour ceux qui suivent), je pianote lentement avec un seul doigt sur mon téléphone (j’suis droitière !) mais avec un grand sourire, avec des étoiles plein les yeux.

Je ris seule en repensant à mes blablas téléphoniques avec Catherine, hier en début de soirée. Séance mutuelle d’autodérision et de conseils précieux en évoquant nos chimios respectives ! Le tout ponctué de rires et de bonne humeur.

Et ce matin, la tête encore embuée, mon thé pas encore avalé, il y a eu l’appel de mon amie de... oups !... plus de trente ans. Marie-Laure au bout du fil, c’est du bonheur en barres. Un bain de jouvence garanti. Juste parce que c’est elle, juste parce qu’elle est comme elle est. Marie-Laure, c’est comme une fée, une licorne et une magicienne réunies... avec un soupçon de sorcellerie ! On devrait se voir mercredi prochain après mon rendez-vous à la clinique. Trop top !

Et ce matin, un livreur m’a apporté un cadeau fantastique. Un coffret de macarons Ladurée, accompagné d’un joli livre : de quoi redonner le moral à un troupeau de pessimistes dépressifs et suicidaires, non ? De la douceur, de la gourmandise toute en délicatesse à l’image de mon amie Elisabeth.

Alors sous mon plaid lituanien, vous comprenez peut-être mieux pourquoi j’ai de quoi avoir le sourire, de quoi adorer ce voyage en Thrombocytémie. Je n’y suis jamais seule. Mon amour, mes amours, ma Maman, ma famille, mes amies, mes amis, tout en respectant mon besoin de repos, ne me laissent pas le temps de pleurer et me donnent l’énergie d’accepter et de rire.

Merci. Merci. Merci.

Posts récents

Voir tout

19 novembre 2020

Quand ça coince, ça coince ! Voilà plus de dix jours que ma moelle osseuse fait la fête, en version hyper dynamique, hyper active, donc hyper douloureuse. Etrange impression que de sentir ses os... co

6 novembre 2020

Dans la série "Faut pas pousser le bouchon Maurice", j'ai joué... et j'ai perdu. Rien de grave... mais zut de flute ! J'ai perdu ! J'ai joué à ignorer les méfaits de la chimio sur ma carcasse ! N'étan

3 novembre 2020

Notes en vrac : - Nous voilà tous déconfits d'être à nouveau confinés. Faut dire que les cons finis pullulent... - Mon protocole a été modifié lors de mon dernier rendez-vous avec le professeur Tourn

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now