Rechercher
  • Karin TL

5 avril 2022

Notes en vrac : - Drôle de monde... Même pas vrai en fait, car ce monde n'est pas du tout drôle. Plutôt même franchement triste. Mais l'écrire servira à quoi ? A dénoncer ? Ne vaut-il pas mieux construire avec l'optimisme pour maître mot, avancer avec l'espoir chevillé au corps, rire pour redonner le sourire ?... - Ma moelle semble avoir compris. Toujours un peu foldingue mais je l'ai matée : elle flippe en voyant mes jolies gélules de chimio et calme son hyper activité. Du coup, c'est moi qui peut à nouveau être plus active. Plus mais pas trop... Ou pour être plus honnête, j'en profite pour tester les limites de ma carcasse. Elle encaisse pas mal en fait. Un temps donné. Puis pfouittt, elle flanche, cette abrutie ! Et me voilà qui doit muter en marmotte pour tenter de revoir le jour. Y a pas à dire, je n'ai jamais autant employé le verbe "muter" que depuis octobre 2019 : gêne mutant, maladie qui mute, muter en zombie... Muter, muter, toujours muter tout en essayant de rester soit-même : sacré casse-tête ! - Là tout de suite maintenant, j'ai envie de douceur, de soleil et d'une chaise-longue. En lieu et place : un ciel gris, un air trop frais, un gros pull et du boulot ras la gueule. A croire que je suis une éternelle insatisfaite... ou une éternelle rêveuse ?

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Drôle de voyage qui me réserve encore des surprises. Encore et toujours. Jusqu'à quand... Il n'y a pas et n'y aura pas de limites. Vraiment jamais de limites à ce grand plongeon dans l'inconnu. Mais q

Aéroport de Saint-Denis de la Réunion. L'embarquement est pour bientôt, mais j'ai le temps de remercier ici ma moelle d'avoir déliré. La remercier car sans elle, je ne serais peut-être jamais venue ic

L'été s'envole. L'été s'efface... Un été qui fut joli, joyeux, sympa pour moi. Un été magique même, j'oserais dire ! Un été sans chimio. Peu à peu, mon corps a appris à respirer autrement. Plus librem