Rechercher
  • Karin TL

5 novembre 2019

Hier, la journée avait bien commencé pour... un lundi ! Je déteste les lundis (et pire encore les dimanche soirs...). Elle avait commencé par un gentil message de mon cousin (mon cousin issu de germain pour être plus précise et à la hauteur des années durant lesquelles j'ai trainé mes basques en fac de socio, anthropologie, ethnographie, géographie, et plein d'autres trucs en IE). Elle avait bien commencé puis, plongée dans mon boulot, les heures passant, chaque grain de sable prenait des allures d'Everest. Et il y en a eu des grains de sable... L'impression de me retrouver au pied de la chaîne de l'Himalaya. Sans sherpas bien entendu, c'eut été trop facile sinon... En bas, au pied... Impossible d'avancer. Un peu beaucoup découragée. Fatiguée. Alors j'ai décidé de fermer le bureau. Un peu tôt. 16h45. Mais tant pis... J'avais une course à faire avant d'aller chercher Petite Chérie au lycée. Panier rempli de douceurs et de... charcuterie, je passais à la caisse des moins de 15 articles. La caisse sans caissière. Celle que je n'aime pas car j'adore papoter avec les caissières de Leclerc. Si, si... c'est vrai. J'ai même mes caissières préférées ! Elles me racontent ce qu'elles voient, ce qu'elles entendent, ce qu'elles vivent. Et moi, ça me passionne. Bon, mais là... impossible car il y a vraiment trop de monde aux caisses "humaines". Je bip bip chaque denrée. Je vais introduire ma carte bleue dans la machine quand j'entends : "Coucou !". Je me retourne et ma mine déconfite après cette journée chaotique retrouve le sourire. C'est elle : mon amie si jolie ! Mon amie si souriante. Mon amie si douce et pétillante. Nous n'habitons qu'à 10 kilomètres l'une de l'autre mais avons passé des années sans prendre le temps de nous voir, embuées dans nos vies. Puis depuis deux mois, nous nous sommes retrouvées. Ensemble on est allé à la chasse aux champignons. On y retournera en fin de semaine. On parle de tout et de rien. On sourit. On rit. Parfois quelques larmes dans la voix, mais toujours décidées à ne donner place qu'au positif quand nous sommes ensemble. Et mon amie si jolie de me dire : - j'ai entendu une blague et j'ai tout de suite pensé à toi. Et c'est parce que c'est toi que je peux te la raconter... : quel est le meilleur moyen pour enlever un chewing-gum collé dans les cheveux ? ... Je cherche.... Je propose... Je ne trouve pas ! - Une chimio ! Et là, je l'ai tout simplement adorée mon amie si jolie. Elle a su me redonner le sourire. Et même me faire rire ! Promis, je vais aller à la chasse aux champignons avec elle cette semaine car Dieu qu'elle est magique mon amie si jolie.

NB : je vous rassure, pour l'instant j'ai gardé tous mes cheveux... mais ils ont un peu blanchi !

Posts récents

Voir tout

19 novembre 2020

Quand ça coince, ça coince ! Voilà plus de dix jours que ma moelle osseuse fait la fête, en version hyper dynamique, hyper active, donc hyper douloureuse. Etrange impression que de sentir ses os... co

6 novembre 2020

Dans la série "Faut pas pousser le bouchon Maurice", j'ai joué... et j'ai perdu. Rien de grave... mais zut de flute ! J'ai perdu ! J'ai joué à ignorer les méfaits de la chimio sur ma carcasse ! N'étan

3 novembre 2020

Notes en vrac : - Nous voilà tous déconfits d'être à nouveau confinés. Faut dire que les cons finis pullulent... - Mon protocole a été modifié lors de mon dernier rendez-vous avec le professeur Tourn

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now