Rechercher
  • Karin TL

5 octobre 2021

Rien ne va plus dans ce drôle de pays... Le temps y passe trop vite. Je n'ai même pas réalisé que, le 27 septembre dernier, cela faisait deux ans que j'y étais en exil. Il faut dire qu'entre ma carcasse qui tient de la syndicaliste gréviste acharnée et mon boulot plutôt prenant, j'ai l'impression de ne pas voir les jours défiler. La semaine dernière, il m'a fallu slalomer avec des neuropathies périphériques. Ça en jette, comme ça, mais en fait c'est très très désagréable mais... pas si terrible que ça ! Un peu comme si je mettais les doigts dans une prise électrique, avec des décharges de deux secondes d'une zone à une autre du corps. Jamais la même zone, c'est plus drôle ! On y survit. La preuve : je suis toujours là. Mais le médicament magique pour calmer tout ça, c'est pas de la tisane de tilleul ni de la barbe à papa. C'est plutôt un truc bien violent qui... me donne l'impression de muter en vache qui regarde passer les trains. Et malgré tout la vache veut tenter de travailler... Ça n'a duré que deux jours et deux nuits... donc j'ai pu rattraper ensuite mon retard. Trop heureuse de dompter ma carcasse gréviste... Mouai... beh, elle n'a pas vraiment apprécié. Et depuis hier, elle a décidé de m'enquiquiner à nouveau. Quelques petites décharges, histoire que je ne perde pas les bonnes habitudes, et... un truc de malade - qui m'est déjà arrivé ! : je sens mes os ! Pas tous, fort heureusement ! Je sens les os de mes avant-bras, de mes mains, de mes chevilles et de mes pieds. Ça tire, ça chauffe... ma moelle osseuse vit ! Elle s'éclate même. Méga teuf à tous les étages. - Et Paulette la moelle, tu crois vraiment que je vais te laisser m'emm..... de la sorte ? Tu rêves ! Allez. Je plaque tous mes dossiers et je t'emmène prendre l'air. Tu vas voir qui va avoir le dernier mot... Après une heure de chasse aux champignons et presque cinq kilomètres dans les jambes, tu vas peut-être te calmer.... J'ai trouvé des cèpes. Des laccaires améthystes aussi. Et... ma moelle fait toujours la fête. Ce soir... c'est moi qui suis calmée ! Il est temps de fermer le bureau, et, j'ai encore assez d'énergie - et de gourmandise - pour aller préparer un carpaccio de cèpes : elle est quand même pas mal ma vie !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Drôle de voyage qui me réserve encore des surprises. Encore et toujours. Jusqu'à quand... Il n'y a pas et n'y aura pas de limites. Vraiment jamais de limites à ce grand plongeon dans l'inconnu. Mais q

Aéroport de Saint-Denis de la Réunion. L'embarquement est pour bientôt, mais j'ai le temps de remercier ici ma moelle d'avoir déliré. La remercier car sans elle, je ne serais peut-être jamais venue ic

L'été s'envole. L'été s'efface... Un été qui fut joli, joyeux, sympa pour moi. Un été magique même, j'oserais dire ! Un été sans chimio. Peu à peu, mon corps a appris à respirer autrement. Plus librem