Rechercher
  • Karin TL

17 juin 2020

- Dans mon drôle de pays qui n'existe pas, c'est un peu compliqué en ce moment...

- Vraiment compliqué ?

- Pas tant que ça. Mais il est vrai que je me prends la tête pour rien. Je t'explique...Ma maladie semble stabilisée. Cela veut dire que l'on est arrivé en huit mois à trouver les bonnes doses de médocs pour que ma moelle osseuse ne se tape pas trop de délires et ne produise pas des plaquettes à la chaîne version Chaplin dans "Les temps modernes". A peu près les bonnes doses aussi pour que je ne mute pas en Schtroumpfette ou en licorne à pois bleu. Sur ce dernier point, il y a encore quelques progrès à faire certaines semaines, mais... c'est mieux. Et quand c'est mieux c'est bien ! Vraisemblablement les bonnes doses aussi pour minimiser le risque de thrombose, donc d'AVC et autres trucs sexy du genre. Pas pour les réduire à néant (car j'ai tiré le mauvais numéro au loto du gène mutant) mais minimiser le risque. Et minimiser le risque de mourir c'est bien ! Et enfin presque les bonnes doses pour chasser les crises violentes de douleurs. Donc... tout devrait être simple. - Et alors ? - Alors comme tout va mieux, comme tout est bien, j'ai décidé de vivre comme avant. Ou presque... Je bosse, je ris, je chante, je vis... mais je suis fatiguée. Bêtement fatiguée. A cause de mes cachetons de chimio sans doute. Cachetons qui partageront ma vie jusqu'au dernier souffle. Bêtement fatiguée... La fatigue ça ronge, comme la douleur. Je bosse, je vis, et j'ai juste parfois envie de pleurer de fatigue. Mais pas question de renoncer à une vie pétillante comme une coupe de champagne. C'est cette vie que j'aime, faites de fines bulles et de sourires, de fines bulles et de projets, de fines bulles et de délires. Alors je vis comme je l'entends depuis quelques jours. Mais... le soir venu, dans mon drôle de pays qui n'existe pas, c'est un peu compliqué en ce moment... Ce soir, je suis rincée, épuisée, ko... Fatiguée tout bêtement. Mais je vis comme je l'entends.

Posts récents

Voir tout

19 octobre 2020

J'ai réussi ! Et je n'en suis pas peu fière... Oui, la semaine dernière, j'ai réussi à vivre "normalement". Une sacrée victoire - que j'ai payée un peu cher, mais tant pis... ! La semaine dernière, j

8 octobre 2020

J'ai soufflé mes deux bougies : voilà un an que je sais que j'ai une maladie qui ne se soigne pas et avec laquelle j'apprends à vivre et voilà un an que je gobe des cachetons de chimio, mais sans eux

30 septembre 2020

Oups ! Je n'ai pas eu 30 secondes pour venir pianoter ici depuis quelques jours. Pourtant j'ai une jolie nouvelle à partager. Une nouvelle même méga cool... que je n'ai pas tout à fait eu le temps de

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now