Rechercher
  • Karin TL

5 juin 2020

Déconfinement - Notes en vrac et patatrac... - J'ai hésité à renouer avec ce journal de bord, tenu depuis le début de mon voyage en Thrombocytémie. Sans mots, pas évident de mieux respirer, de mieux savourer... Alors je reprends mon clavier pour y coucher des voyelles et des consonnes. Des consonnes et des voyelles qui feront des mots. Des mots pour rire, des mots pour râler, des mots pour pleurer, des mots pour vivre et partager ce drôle de voyage dans un pays qui n'existe pas. - Déconfinement... Chacun semble avoir oublié ce putain de virus. Liberté retrouvée. Pour tous ou presque. Moi, je suis toujours dans ma tour d'y voir, j'observe, je m'interroge... Jusqu'où oseront-ils oublier la maladie et ses turpitudes ? La mort et son odeur putride ? Ils n'ont plus peur. Ils rient. Ils disent "revivre". Mais dans votre pays, ne peut-on vivre et revivre en faisant tout simplement attention, sans risquer la vie des autres ? Ici, je n'ai pas pas peur. Je suis prudente... Juste prudente et respectueuse de nos vies. - J'ai retrouvé avec joie le boulot. Toujours et éternellement en télétravail. Un mot désormais à la mode. Un mode de travail que j'aime par dessus tout et que je pratique depuis des années. Je ne saurais travailler autrement... Depuis une semaine, j'ai retrouvé avec joie le boulot. Comme l'impression de sortir la tête de l'eau, tout en étant noyée sous les dossiers. J'adore ! Et entre deux appels, dix mails et quinze lignes à noter dans ma to do liste, j'aime m'octroyer une parenthèse. Luxe de cette pause volée... Volée pour écrire. Volée pour papoter. Voler pour dormir - ma carcasse a toujours besoin de sa sieste quotidienne !-. Voler pour rire. Aujourd'hui, je vais en voler une pour passer du temps avec ma fille. Juste comme ça. Une parenthèse dont je me délecte à l'avance. Une parenthèse qui a le goût d'un bonbon rose, le parfum d'une fraise de mon jardin, l'odeur de la mer déchainée. J'ai hâte... Mes dossiers sont prêts pour lundi. - Voilà, rien de plus. Pas d'autres mots... Rien que ma drôle de vie, que j'aime tant et qui est si jolie, même si elle est ponctuée de aïe et de ouilles (putains de moelle osseuse, de pieds et de mains à la con !).

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

19 janvier 2020

Notes en vrac... Dans la série ça c'est fait... douleurs soudaines dans la main droite alors que j'étais sous la douche. Je lâche donc le pommeau de douche. Et hop, le temps que mon cerveau embrumé ré

14 janvier 2021

Voilà deux semaines qu'une année nouvelle a commencé. Je nous la souhaite jolie, au goût de chacun. J'ai pour ma part décidé qu'elle serait ponctuée de sourires, de rires, de bulles de champagne et de

16 décembre 2020

Ne plus voir le jour... c'est la juste expression - ou presque - qui colle à ma vie depuis quelques semaines. Course contre la montre et déluge de boulot se conjuguent avec "je débranche mon portable

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now